01.11.2017  

1 stage 1 portrait : Élisa Provost

Infos Cinéma

« Pretexte à faire du montage vidéo et de l’étalonnage, ce stage a surtout été une découverte des arts numériques et des moyens déployés pour les enseigner à l’école de nos jours. Au tout début, j’étais dans l’optique de renouer avec la notion de pluralité de l’art. J’aime quand tous les arts communiquent et si je peux apporter mon grain de sel à une oeuvre grâce à une vidéo ou au cinéma, j’en suis fière. La maison des Arts est une structure qui est avan...

« Pretexte à faire du montage vidéo et de létalonnage, ce stage a surtout été une découverte des arts numériques et des moyens déployés pour les enseigner à lécole de nos jours. Au tout début, jétais dans loptique de renouer avec la notion de pluralité de lart. Jaime quand tous les arts communiquent et si je peux apporter mon grain de sel à une oeuvre grâce à une vidéo ou au cinéma, jen suis fière. La maison des Arts est une structure qui est avant tout là pour donner des cours et permettre aux enfants, adolescents ou encore aux adultes de pratiquer une activité culturelle comme les arts plastiques ou la musique. La Maison des Arts acceuillent également de nombreux événements (concerts, expositions, conférences, résidences dartistes, ateliers…).
Le premier événement dans le calendrier fut le « Ciné-Motion ».
Cest dans le cadre du festival de la « Nantes Digital Week » que sancre lexpérience Ciné-Motion. Jai dû trouver 22 musiques libre de droit, gratuites et qui collent à lunivers du stop-motion pour les films sélectionnés qui allaient être diffusés dans le cinéma Lutetia de St Herbalin. Ensuite, lors du week-end du Scopitone, jétais chargée de lallumage et lextinction de linstallation Bloom (oeuvre conçue pour les enfants à partir de 2 ans et composée de 3 écrans géants). Lors de mon stage, jai également travaillé sur un concert filmé en 360° (en étalonnage) en incluant des métadonnées dans la vidéo qui lui font prendre la « forme » du 360° car sinon la vidéo resterait « plate » lors de la diffusion.
Jai eu lopportunité de travailler sur la vidéo (prise live) de « DBstraße« , groupe nantais installé à Berlin. « Ma rencontre avec eux est née dune réunion avec le chanteur et mon maître de stage pour une éventuelle résidence artistique. La prise de leur vidéo live dune chanson sintitulant Comme dans les films de Godard fut assez basique: filmer les musiciens en train de jouer de manière dynamique en suivant le tempo et lambiance.

Ce stage maura marqué. Jai eu le sentiment dêtre à ma place et dapporter une pierre à lédifice. La Maison des Arts est daprès moi un lieu exceptionnel », affirme Élisa Provost.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon