Inscription & Tarifs

Retour sur la 6è édition du festival international du film restauré

10 Avril 2018

partager    

Du 7 au 11 mars dernier avait lieu le 6è festival du film restauré organisé par la Cinémathèque de Paris, intitulé cette année  « Toute la mémoire du monde. »



Comme à chaque édition, le festival proposait cette année une sélection des dernières restaurations de films à travers un programme eclectique, avec entre autre une masterclass animée par l'actrice italienne Stefania Sandrelli, une leçon de cinéma du réalisateur Peter Nestler et des projections de films disparus depuis longtemps des écrans, datant du début du 20è siècle.


Ce festival rend hommage au travail des archives, des ayants droit, des studios et des laboratoires qui s'évertuent à sauver des oeuvres du passé. On pouvait aussi compter sur la présence du réalisateur germanique Wim Wenders, parrain de cette édition 2018. Il y a notamment animé une masterclass revenant sur son parcours et a même pu profiter d'une carte blanche pour proposer plusieurs projections.

Ses premiers films des années 70, sans doute les meilleurs ont d'ailleurs été restaurés et récemment rediffusés. On trouve ainsi "L'angoisse du gardien de but au moment du pénalty" de 1972, "Alice dans les ville" de 1973, "Faux mouvements" de 1974, "Au fil du temps" de 1975 et "L'état des choses" de 1981. A travers d'innombrables autres projections, on ne peut que saluer l'initiative de la Cinématèque de contribuer ainsi à la seconde vie de films oubliés qui ont pourtant marqué l'histoire du cinéma et des réalisateurs qui le font.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus & paramétrer les cookies.

OK