Inscription & Tarifs
Anciens

Manon Pedroza

partager    

Diplômée pour l’année 2015-2016 Manon Pedroza avait choisi la dominante image.

 

Après avoir fini sa troisième année à Cinécréatis en 2016, elle a effectué plusieurs stages dans différentes entreprises : en août 2016 à Panalux, entreprise de location de matériel lumière dans laquelle elle apprend beaucoup sur les différents types d’éclairages ;  en septembre et octobre au Sirpa-Gendarmerie, service de communication de la gendarmerie, où elle a l’occasion de faire plusieurs reportages ; de novembre jusqu’à mi-décembre 2016 à Eyelite, entreprise de location de matériel lumière dans laquelle elle améliore ses connaissances techniques. Elle effectue une partie de son stage en caméra, une expérience très intéressante.

Entre temps, elle travaille sur un tournage de court-métrage professionnel en tant que 3e assistante réal.

En mars 2017 elle est recontactée par le Sirpa pour travailler en tant que vacataire pour le mois d’août. Au fur et à mesure des échanges ils lui proposent de travailler en tant que contractuelle.

Elle travaille donc en tant que journaliste reporter d’images au sein de la gendarmerie nationale, à la Section des médias sociaux. Son travail au quotidien est de réaliser des reportages en rapport avec la gendarmerie. Elle a aussi le rôle de community manager sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram. Elle rédige des publications et réalise des infographies pour alimenter les pages.

Elle a aussi eu l’occasion de travailler sur le clip de Lomepal - Club en tant qu’électro.


Ses projets en cours et à venir :
« Je commence à mettre à jour le dossier de production que nous avions réalisé avec Morgane Boussey pour notre projet de fin d’études en 2016 : nous avions fait un spot de sensibilisation contre les violences conjugales. J’aimerais essayer de le diffuser plus largement.

Je travaille sur l’écriture d’un scénario avec une amie (danseuse professionnelle) pour un clip de danse. J’ai déjà commencé à travailler avec elle (en improvisation).

A côté de ça je ne perds pas de vue mon objectif, qui est de travailler dans le cinéma. Aujourd’hui je fais du reportage, je me fais une expérience, mais je ne veux pas renoncer à la réalisation cinématographique.

Cinécréatis m’a permis d’être polyvalente. Je sais faire beaucoup de choses et s’il y a des choses que je ne sais pas, j’arrive toujours à me débrouiller d’une façon ou d’une autre.  J’avais choisi la dominante image pour être calée sur la technique mais ça manquait de logique pour moi… en travaillant j’ai appris que je pouvais me débrouiller sans maîtriser totalement la technique, tant que je gardais un sens artistique. J’ai encore beaucoup à apprendre mais Cinécréatis a été une bonne école.   Un conseil pour les nouveaux étudiants ? « Je suppose qu’il ne faut rien lâcher. Le monde du travail est difficile mais il est possible de s’en sortir et de trouver sa place. Il faut se battre en permanence pour prouver qu’on est capable de réussir comme les autres, mais je pense que ça vaut le coup. Et comme moi, ce n’est pas parce qu’on ne trouve pas sa place dans le cinéma tout de suite qu’on se ferme les portes ! Et enfin surtout : ne jamais perdre de vue son objectif ! »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus & paramétrer les cookies.

OK