30.03.2021   Montpellier

Conférence avec Lubomir Bakchev, directeur de la photographie

Conférences

Les étudiants de première année de CinéCréatis Montpellier ont accueilli, Lubomir Bakchev, directeur de la photographie, mais aussi réalisateur. Une rencontre ponctuée par un temps d’échanges fructueux.

20201013 122117 Convertimage

A la découverte de la fonction de directeur de la photographie

Directeur de la photographie, une fonction que Lubomir Bakchev a abordée avec les étudiants en évoquant notamment les postes autour du cadre et de la caméra. Lui-même étant un directeur de la photographie reconnu, participant à la fois à des longs et courts métrages tout comme des séries. C’est cette expérience qu’il est venu partager avec les étudiants.

« Puisque nous connaissons la technique, le rôle du chef-opérateur est celui d’un traducteur. Quand on lit un scénario on voit déjà un film, mais on est vingt-cinq sur un plateau à l’avoir lu et à avoir vu un truc différent dans sa tête. Ce qui importe au final, c’est d’être synchronisé avec le réalisateur. Et quand un réalisateur refuse un cadre, sans justification sur le moment, je me suis souvent aperçu à posteriori que c’était pour des raisons valables. Il faut suivre son instinct et en même temps être très ouvert : c’est un métier technique mais aussi humain. » (Source : revue Critikat).

Pour appuyer ses dires, Lubomir Bakchev a proposé aux élèves de visionner des extraits de films (séries et longs métrages) afin de présenter les contraintes et difficultés des scènes ainsi que les enjeux techniques, la dimension artistique, créative et relationnelle de son métier, notamment le travail en équipe inhérent au cinéma. Ayant contribué à la saison 3 et 4 de la célèbre série Le bureau des légendes, Lubomir Bakchev a présenté aux étudiants une scène particulièrement technique tournée dans le désert, de nuit et en pleine tempête de sable (et au milieu de moutons !). Il leur a présenté et expliqué toute la complexité pour parvenir à gérer la lumière de cette séquence. Un poste essentiel sur un tournage, garant d’un rendu conforme aux besoins du projet et aux souhaits du réalisateur.

Les étudiants ont été enchantés par cette rencontre et le parcours hors normes de cet intervenant de prestige. Ils ont pu bénéficier de judicieux conseils qui, à coup sûr, leurs serviront pour la suite de leurs études et les tournages auxquels ils seront amenés à participer.

Un homme au parcours unique

Dans le monde du cinéma, Lubomir Bakchev affiche un parcours un peu atypique : « Je n’ai pas fait d’école. Je suis en constant apprentissage. Il faut se mettre à jour face à la technologie. »

En véritable passionné de l’image, il se prend d’amour pour la photographie à l’âge d’une dizaine d’années avant de s’intéresser au cinéma à son arrivée en France. Il débute comme assistant opérateur et électricien avant de gravir les échelons et de devenir chef opérateur. La rencontre avec le fameux réalisateur Abdellatif Kechiche et leur collaboration sur le film L’esquive marque un tournant dans sa carrière, lui offrant une reconnaissance dans le milieu du cinéma. Par la suite, ils travailleront ensemble sur deux autres projets : La graine et le mulet et La vénus noire. Par la suite, d’autres collaborations s’ouvrent à lui : Au bout du Conte (2013) de Agnès Jaoui avec le regretté Jean-Pierre Bacri, Chouquette (2017) de Patrick Godeau avec Sabine Azéma ou encore Les Municipaux, c’est trop (2019) de Francis Ginibre et Éric Carrière.

En véritable touche-à-tout, il s’est essayé au poste de réalisateur avec le film-documentaire Les Dames du Panthéon retraçant l’itinéraire de Germaine Tillion et de Geneviève de Gaulle, résistantes lors de la guerre 39-45, qui sont entrées au Panthéon en mai 2015, Lubomir Bakchev, l’autodidacte, est très apprécié pour ses qualités de directeur de la photographie, un des métiers les plus créatifs de l’audiovisuel.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon