16.05.2018  

Mise en ligne de l'étude « L’emploi dans les effets visuels numériques. »

Infos Cinéma

Ce document fait suite à un précédent rapport commandé par le CNC l’an dernier et réalisé par Jean Gaillard, un fin connaisseur du monde des effets spéciaux. Si l’étude est encore jeune, cette mise à jour tente de dresser une image de l’écosystème et de l’état de la filière. Les premiers chiffres marquants de l’étude concernent tout d’abord la répartition des studios et de la masse salariale à l’échelle hexagonale.

Ce document fait suite à un précédent rapport commandé par le CNC lan dernier et réalisé par Jean Gaillard, un fin connaisseur du monde des effets spéciaux. Si létude est encore jeune, cette mise à jour tente de dresser une image de lécosystème et de létat de la filière. Les premiers chiffres marquants de létude concernent tout dabord la répartition des studios et de la masse salariale à léchelle hexagonale.

En effet, plus de 80% des sociétés sont implantées en Ile-de-France et on y retrouve par conséquent près de 95% des emplois. 70% des acteurs ont entre 20 et 40 ans et la moyenne dâge constatée des travailleurs avoisine les 35 ans, soit 5 ans de moins que la moyenne générale de la population active. On constate aussi que le nombre d’emplois a augmenté de plus de 40% en 10 ans dans le secteur et la proximité entre ces métiers et ceux de lanimation, notamment chez les infographistes, est particulièrement importante (plus de 70%).

Concernant les statuts, on compte près de 75% de contrats en intermittence, 19% en CDI et 6% en CDD. Concernant la parité hommes/femmes, la part de ces dernières à augmenté de 39% en 10 ans et elles représentent aujourdhui près de 30% des effectifs. Pour en savoir plus sur cette étude, vous pouvez la consulter sur le site du CNC.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon