09.03.2021   Nantes

Atelier perche et documentaire

Actu école

Les étudiants en 2e année de l’école CinéCréatis Nantes ont participé à un atelier dont le thème résidait dans le placement de perches dans l’optique de la captation de documentaires.

atelier documentaire cinécréatis nantes

Une prise de son, que cela soit pour du bruitage ou une captation de voix lors d’un tournage, ne s’improvise pas. Cela demande même une certaine anticipation. Il est nécessaire de déterminer à l’avance certaines informations essentielles au bon déroulement du projet. Par exemple, dans quel lieu se déroulera le tournage ? Faudra-t-il être mobile ou la scène sera-t-elle filmée en plan fixe ?

Travailler l’angle de la perche

C’est pourquoi les étudiants en 2e année ont eu à travailler sur un projet de portraits documentaires. « Cet atelier avait pour but le travail du placement de perche en prévision de la captation des documentaires en fonction du cadre image. Les étudiants devaient travailler sur l’angle de la perche selon le type de micro et le son recherché« , note le professeur.

La prise de son dans le cadre d’un tournage audiovisuel à cela de particulier qu’elle doit être réalisée en même temps que la prise de vue. La difficulté est donc de mettre en place le matériel, en l’occurrence la ou les perches, afin de ne pas être dans le champ de vision de/des caméra(s) notamment.

Une formation dans le cadre du tronc commun

Clairement, ce travail introduit la deuxième année alors que les étudiants, qui travaillent en équipe, sont toujours en tronc commun. Il ne s’agit pas d’une spécialisation en tant que telle mais plutôt d’une mise en situation au cours de laquelle tous les élèves travaillent en occupant chacun un poste déterminé : réalisateur, assistant-réalisateur, chargé de prod/régisseur, responsable lumière, responsable cadre, responsable son, perchman / monteur.

En amont, ils doivent trouver un sujet pour leur équipe, généralement des interviews d’hommes, de femmes dont les occupations, les engagements, typiques, particuliers, sont mêlés à des mises en situation dans l’environnement de la personne au cœur de l’entretien.

De la fiction au documentaire

Pédagogiquement, l’intérêt de cet exercice, de ce projet particulier, c’est d’aborder l’écriture documentaire et non plus fictionnel. Formellement, la caractéristique d’une formation « audiovisuelle » globale, qui n’est pas uniquement centré sur le cinéma.

En 3e année, les élèves vont également œuvrer sur l’élaboration d’un clip ou d’une publicité, un univers audiovisuel très différent du long métrage.

De facto, grâce à ces multiples expériences, à l’issue de leurs études les étudiants de CinéCréatis seront capables de travailler dans des milieux audiovisuels très diversifiés : docu, ciné, télé, clips, pub, évènementiel, etc.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon