Machiniste

Le ou la machiniste est responsable de l’installation et du déplacement des différents appareils de prises de vues et de leurs supports sur les lieux de tournage et d’enregistrement.

En tant que spécialiste du matériel, il ou elle remplit plusieurs missions, précisées ci-dessous avec quelques autres informations clés sur ce métier : formations, compétences, débouchés, prestations salariales…

Machniste spectacle fiche métier

Rôles et mission du machiniste

En homme ou femme de spectacle, le ou la machiniste opère dans les coulisses.

Ce métier s’exerce dans les salles de spectacles vivants, mais aussi sur les plateaux de télévision et au cinéma. De ce fait, le machiniste peut être spécialisé dans un domaine particulier.

Quoi qu’il en soit, le machiniste travaille toujours au sein d’une équipe, sous la responsabilité du décorateur, du chef machiniste ou du régisseur plateau. Il peut aussi travailler en étroite relation avec les équipes de tournage.

Machiniste de plateau ou de cinéma

Le machiniste de plateau assure la mise en place et l’utilisation des machines dont la salle est équipée pour effectuer les changements de décor, ou les déplacements des équipements de prises de vue.

Il agit de la même façon sur les équipements d’éclairage ou de décors. Il est le professionnel à l’origine des effets et des dispositifs scéniques, alors imaginés par le metteur en scène, le créateur ou l’auteur. Le machiniste « pilote » les coulisses et assure toute la logistique invisible, mais indispensable.

Dans les domaines du cinéma et des plateaux de télévision, véritable logisticien de l’audiovisuel, il ou elle assure des tâches techniques en lien avec les équipements utilisés. Il peut donc intervenir sur les lieux de tournage, dans les studios et sur les plateaux.

Ce professionnel de l’audiovisuel met en place et déplace au besoin les équipements de télévision et matériels de tournage : grues, projecteurs, trépieds de caméra, rails de travelling…

Il peut aussi monter et sécuriser tous les équipements de décoration, d’éclairage et autres.

Machiniste constructeur

Le machiniste constructeur participe à la création et à la construction des éléments de décor et des divers accessoires indispensables à la production ou au spectacle. Il travaille dans ce cadre au sein d’un atelier de fabrication.

Très polyvalent, il est amené à effectuer des missions très diversifiées, avec des compétences spécifiques en menuiserie ou en soudure, par exemple. Il peut aussi être en charge de la location d’équipements variés comme des véhicules, des meubles, etc.

Ces compétences sont indispensables aux spectacles vivants. Dans les salles de spectacles, le machiniste peut être responsable de la machinerie, si celle-ci n’est pas automatisée. Enfin, il ou elle peut également occuper la fonction de cintrier, il ou elle pilote alors les différents équipements de levage destinés à la mise en scène et au changement de décor.

Diplômes et formations

Le métier de machiniste est en théorie accessible avec un CAP d’ébénisterie, de menuiserie ou de serrurerie. Or, le niveau s’élève au fil des années et peut atteindre un Bac +3. Certaines formations se destinent également à l’usage de matériels spécifiques comme des engins motorisés ou des grues.

De même, l’usage de certains équipements peut nécessiter des habilitations spécifiques. Les stages et expériences professionnelles sont toujours un plus pour ces métiers manuels qui nécessitent une grande polyvalence.

Compétences et qualités requises

Pour exercer ce métier, il faut faire preuve d’une grande résistance physique et d’un important sens relationnel. De même, il faut être mobile et disponible pour travailler en horaires le plus souvent décalés (nuit, week-end, soirée).

L’amplitude horaire est une caractéristique importante de ce métier. Les calendriers des tournages et des spectacles sont prioritaires : il faut faire preuve d’une certaine capacité d’adaptation et d’une flexibilité à toute épreuve.

Ses missions

En outre, le machiniste est un professionnel polyvalent, un véritable « touche-à-tout . Si ses missions concernent essentiellement la logistique des équipements d’enregistrement, il peut être amené à réaliser des tâches très diversifiées. Face aux différentes problématiques rencontrées sur les plateaux de tournage, il se doit d’être force de proposition et imaginatif dans les solutions qu’il propose.

Avec une grande habileté manuelle et des gestes précis, il démontre des capacités techniques importantes. De même, la diplomatie et les qualités relationnelles sont essentielles dans le métier de machiniste. Il en est de même pour la discipline, la concentration et l’adaptation à toutes les circonstances.

Carrières et débouchés professionnels

Travailler pour les sociétés de production, les émissions de télévision, l’industrie du spectacle… Dans toutes les branches où des appareils de prise de vue sont nécessaires. Le spectacle vivant (opéra, théâtre, danse) est le premier recruteur de machiniste.

Mais il existe des débouchés dans de nombreux autres domaines comme le secteur de l’événementiel : être mobile et disponible font parties des qualités requises donc.

Avec plusieurs années d’expérience, le machiniste peut évoluer vers des postes encadrants. Il peut s’agir des postes de régisseur de plateau ou de chef machiniste, notamment. Il lui est aussi possible, après une formation complémentaire, d’accéder à des postes orientés vers la conception et la construction de décors (scénographie).

Le machiniste travaille en collaboration avec l’architecte scénographe sur de nombreux projets de décor. Avec une formation adaptée, il peut prétendre à s’orienter vers cette carrière après une reconversion professionnelle.

Les prétentions salariales

En début de carrière, le machiniste perçoit une rémunération équivalente au SMIC. Celle-ci peut évoluer en cours de carrière ou selon les missions sur lesquelles il intervient. Cependant, une grande partie des machinistes travaillent avec le statut intermittent du spectacle.

Dans ce cadre, la rémunération qu’ils perçoivent dépend largement des missions qu’ils réalisent et de leur réputation. Entretenir un réseau est indispensable dans ce métier, car la rémunération dépend des contrats et ceux-ci doivent être suffisamment réguliers.

Dans le domaine du spectacle, les machinistes sont souvent payés à la semaine ou à l’heure.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon