04.12.2019   Nantes

Les étudiants de 1re année réalisent leur Diaporama.

Actu école

Le sujet de l’exercice consistait à représenter un sentiment parmi ceux figurant dans une liste fournie, sous le forme finale d’un récit d’une minute.

Découverte des exigences des tournages.

A travers cet exercice dont la demande initiale est de représenter un sentiment à choisir dans une liste proposée, les étudiants de 1re année se confrontent aux exigences du tournage.
Les tournages se sont effectués en autonomie et sur une journée. Les équipes composées de 5 personnes qui se sont repartis les postes de réalisateur, monteur/assistant polyvalent script, responsable image, responsable son, assistant. Chaque groupe a pu disposer des moyens techniques constitués d’un appareil photo reflex numérique (focale 18-140 mm), un pied photo, une valise son avec un micro Sennheiser ME64 et un enregistreur Sound Devices mix-pré 3, ainsi qu’une perche.

Le travail visuel prend corps à partir de prises de vue photographiques permettant de réaliser neuf plans finaux. Les étudiants ont eu toute liberté quant aux possibilités techniques de la prise de vue photographique (jeux sur la vitesse, la profondeur de champ…)
Le travail d’image est accompagné par la constitution d’une bande sonore, ambiances, sons seuls, bruitages exclusivement à partir de captations effectuées le jour du tournage et sans musique.

Objectifs pédagogiques

Structurer et développer des intentions visuelles et sonores.

Des décors insolites

Bien sûr pour un grand nombre de projets les tournages en intérieur ou dans les locaux de l’école offre un maximum de confort mais le choix de tourner en extérieur imposé par le sujet choisi, peut offrir une occasion intéressante de se confronter aux difficultés et contraintes liées.
Le choix des lieux de tournages lien avec leurs projets devaient rester dans un périmètre géographique limité à  Nantes, l’occasion pour les étudiants de porter un nouveau regard sur la ville, de la redécouvrir parfois pour ceux qui ont privilégié les tournages en extérieur.

Parmi les décors extérieurs cette année les étudiants ont pu accéder à la salle consacré aux plâtres des Les Trois Ombres d’Auguste Rodin du Musée d’Arts.

Ou encore le nouveau Jardin Extraordinaire, ouvert en septembre, sur le cite d’anciennes carrières où devrait s’enraciner en 2022 l’Arbre aux Hérons, un arbre d’acier qui culminera à 32 mètres avec 50 mètres d’envergure, co-conçu Pierre Oréfice et François Delarozière et réalisé par Les Machines de Nantes les créateurs de l’Éléphant et du Carrousel des Mondes Marins.

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon