Steadycameur

Le steadicam est un système stabilisateur de prise de vues utilisé en cinéma et télévision permettant la prise de vues en travellings fluides, grâce à son système comportant un harnais, un bras articulé et une visée hors caméra.

Avec ce matériel, le steadicameur peut faire des travellings avant et des travellings arrière comme avec un chariot et des rails. Il peut monter, descendre, courir, marcher, tout en gardant une image stable et fluide.

LE RÔLE DU STEADYCAMEUR

Le Steadicam (qui vient de l’anglais steady camera, qui veut dire littéralement caméra stable) a été créé par Garrett Brown en 1972. Avec Shining (1980) et l’utilisation brillante de Stanley Kubrick, le steadycam a acquis rapidement ses lettres de noblesse cinématographique. Sa diffusion s’est alors généralisée. Quentin Tarrantino en a fait une exploitation superbe dans Pulp Fiction avec la fameuse scène des couloirs.

Le steadycameur (appelé aussi cadreur steadicam ou opérateur steadicam) est un métier de spécialiste comme celui d’autres cadreurs de conditions particulières (hélicoptère, prises de vues sous-marines, montagne, etc.).

Ce professionnel manipule le steadicam, se déplace avec cette caméra de manière très fluide pour ainsi obtenir de très beaux mouvements beaucoup plus stables qu’en caméra épaule. Sa « chorégraphie » donne tout son sel à ses plans qui correspondent aux attentes du réalisateur et du directeur de la photographie.

En fait, le steadycameur cumule les fonctions de cadreur et de machiniste. C’est utile dans des décors exigus, sur un sol accidenté, pour monter et descendre un escalier, pour filmer une bagarre ou une course-poursuite ou obtenir des angles de prise de vue originaux.

L’opérateur steadicam est appelé en renfort du cadreur du film quand un plan requiert l’emploi du procédé.

SES COMPÉTENCES ET SES QUALITÉS

On le sait, le regard du cadreur est important car il est le premier à se poser sur l’image qu’il filme et qui a été imaginée par le réalisateur.

Cependant, la maitrise du steadicam reste complexe, et seul un technicien aguerri peut obtenir des images parfaitement fluides.

Ce métier de spécialisation exige une bonne forme physique

Le steadycameur doit également posséder un bon sens artistique, le sens du cadre, un esprit méthodique et évidemment savoir travailler en équipe.

SA CARRIÈRE ET SES POSSIBILITÉS D’ÉVOLUTION

Le steadicameur travaille aussi bien en studio qu’à l’extérieur. Ses conditions de travail varient selon le lieu d’exercice.

A la télévision, ses horaires sont relativement réguliers, ce n’est pas toujours le cas pour le cinéma.

Les steadicameurs sont généralement intermittents du spectacle, rémunérés à la semaine ou à la journée. Ils ont des périodes d’inactivité plus ou moins longues entre deux contrats. Ils relèvent du système d’indemnisation des intermittents du spectacle.

Un steadicameur peut évoluer en tant que cadreur puis, pourquoi pas, vers des fonctions de directeur de la photographie plus rarement vers la réalisation.

 

 

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon