Théo De Preester

Promotion 2018

Chauffeur de salle chez Quotidien - OPV - Comédien

Responsable technique local et son chez Bangumi, Théo De Preester a su saisir les opportunités qui se sont présentées à lui. Pour son plus grand bonheur !

Théo De Preester
icon LinkedIn
8260605 Ac89e130 4f1d 11ea A87c 88aed0304994 1

Des premiers pas sur “Quotidien”

Après un stage de fin d’études en tant qu’assistant audiovisuel technique pour Bangumi, Théo se voit proposer un poste à temps plein au sein de la société de production. Responsable technique du local caméra et son, il travaille notamment sur l’émission “Quotidien”, où il occupe ponctuellement le poste de chauffeur de public. “Ce qui est génial chez Bangumi, c’est que rien n’est figé. Je suis responsable technique, oui, mais il m’arrive aussi régulièrement d’intervenir en tant que comédien, ou encore de participer à la réalisation des sketchs. Ce sont des missions ponctuelles, qui me permettent de découvrir de nouveaux métiers, et de nouvelles facettes de l’univers audiovisuel.”

 

Des années intenses à CinéCréatis

Lorsqu’il intègre l’école CinéCréatis en 2015, Théo a des étoiles plein les yeux. “Le premier jour, nos têtes sont remplies de rêves et d’ambitions. A mon sens, la première année est là pour nous remettre les pieds sur terre. Cette confrontation au réel peut décourager, mais personnellement je me suis accroché. C’était important pour moi de prouver que je voulais vraiment y arriver.”

Aidé de ses professeurs, de la direction pédagogique de l’école, et surtout de ses camarades de promo, il garde le cap. “Entre nous, on se motivait beaucoup, on se remontait le moral… Ca crée des liens très forts”. Une réalité d’autant plus marquée en dernière année, qui voit s’enchaîner le stage de fin d’études, la réalisation des dossiers professionnels, et le film de fin d’études. “C’est une année particulièrement stressante, mais tellement formatrice.” Aux côtés de Maxime Aubry, il réalise le court-métrage “Être ou ne pas être”, qui lui donne enfin l’occasion de gérer un projet de A à Z. Equipe de tournage, gestion technique, budget… “On doit aussi répondre à des impératifs, respecter des deadlines, se remettre en question. C’est une année où on apprend énormément !”

 

Un conseil pour les futurs diplômés ?

“Ce serait de ne pas brûler les étapes. Une carrière se construit sur le temps, grâce à un réseau et à des compétences. C’est aussi une histoire de chances et d’opportunités qu’il faut savoir saisir. Mais globalement avec de la motivation et de l’abnégation, on arrive à tout !”

partager

Facebook iconTwitter iconLinkedIn icon